Accueil > Acheter une fenêtre > Financer ses fenêtres > Les crédits d’impôt

Les crédits d'impôt pour des fenêtres en rénovation

Mis à jour le - Publié le - Auteur : Fenetre01

Les travaux de rénovation peuvent permettre de bénéficier de crédits d'impôt sous certaines conditions. Il est donc tout à fait possible de voir votre impôt allégé si vous avez fait installer des fenêtres. Explications.

Il existe un crédit d’impôt pour la rénovation dont vous pouvez en bénéficier pour l’installation de nouvelles fenêtres dans le cadre du paiement de votre impôt sur le revenu. Depuis septembre 2014, le crédit d’impôt pour la transition énergétique (Cite) remplace le Crédit d’Impôt Développement Durable (CIDD).

Vous pouvez en bénéficier si vous réalisez des travaux de rénovation énergétique dans votre habitation principale. Il est cumulable avec l’éco-prêt à taux zéro permettant également de financer les travaux de rénovation énergétique.

Le Cite couvre 30% des dépenses liées aux travaux hors main d’oeuvre, dans la limite de 8000€ de dépenses pour une personne seule et de 16 000€ pour un couple à imposition commune. 400€ supplémentaires sont accordés par personne à charge.

Quelles conditions d’attribution ?

Pour être éligible au Cite, il faut remplir les conditions suivantes : être domicilié en France, être propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit, que le logement concerné constitue la résidence principale et soit achevé depuis 2 ans. Ces travaux doivent être réalisés par l’entreprise qui fournit les matériaux et celle-ci doit être obligatoirement certifiée RGE pour des travaux réalisés en 2015.

Le Cite s’applique sur certains types de travaux, effectués entre septembre 2014 et décembre 2015 :

  • Les économies d’énergie : chaudières à condensation, chaudières à micro-cogénération gaz, appareils de régulation de chauffage.
  • L’isolation thermique : les matériaux d’isolation thermique des parois opaques (plancher, plafond, mur, toiture), les matériaux d’isolation thermique des parois vitrées (fenêtre, porte-fenêtre, etc.), les volets isolants, les portes d’entrée donnant sur l’extérieur, les matériaux de calorifugeage.
  • Les équipements de production d’énergie utilisant une source d’énergie renouvelable : les équipements de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire, les systèmes de fournitures d’électricité (sauf les panneaux photovoltaïques), les pompes à chaleur autres que air/air, dont la finalité essentielle est la production de chaleur ou d’eau chaude sanitaire.
  • D’autres dépenses liées aux équipements de raccordement à un réseau de chaleur, au diagnostic de performance énergétique (pour un même logement, un seul DPE par période de 5 ans), à la borne de recharge de véhicules électriques, à l’installation de compteurs individuels pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire.
  • Dans les DOM, les équipements supplémentaires telles que les protections des parois vitrées et opaques, et les systèmes de ventilation.

Les aménagements liés au handicap

Un crédit d’impôt est accordé pour les dépenses d’installation et de remplacement des équipements spécialement conçus pour les personnes handicapées et les personnes âgées. Pour bénéficier des crédits d’impôts qui vous concernent, vous devez remplir votre avis d’imposition en conséquence, à l’aide de la notice explicative.

Si vous n’y parvenez pas, n’hésitez pas à contacter le centre d’imposition dont vous dépendez dont les coordonnées sont indiquées sur votre feuille d’imposition. Veillez à bien conserver les factures liées à ces travaux.