Accueil > Acheter une fenêtre > Prix d’une fenêtre > Installer une fenêtre soi-même

Installer une fenêtre soi-même vaut-il vraiment le coup ?

Mis à jour le - Publié le - Auteur : Fenetre01

Installer votre fenêtre vous-même vous coûtera évidemment moins cher. Mais réfléchissez-y à deux fois : en êtes-vous bien capable ? Etes-vous équipé et disposez-vous de suffisamment de matériel pour bricoler ?

Une installation mal faite ou bâclée peut en effet avoir des conséquences désastreuses sur les performances de votre fenêtre, et donc, sur celles de votre logement tout entier.

Des économies relatives

L’économie d’une installation réalisée soi-même est significative, mais pas tant que cela au final. Vous économiserez bien évidemment la main d’oeuvre (de 40 à 70 euros de l’heure selon les artisans et la zone géographique).

Cependant, vous paierez une TVA à 20% à l’achat de votre fenêtre (au lieu de 5,5% via un professionnel) et vous ne pourrez pas bénéficier du crédit d’impôt en vigueur applicable seulement sur l’achat d’une fenêtre + pose auprès d’un professionnel.

Installer soi-même ses fenêtres ne s’improvise pas. Les mesures avant la pose – la “prise des cotes” – doivent être bien faites et absolument exactes pour acheter la bonne taille de fenêtre par rapport à l’espace disponible. Les fournisseurs de fenêtres (Tryba, Art et Fenêtres, K par K…) proposent ce service pour un tarif forfaitaire assez raisonnable.

L’enseigne généraliste de bricolage Castorama propose quant à elle un tutoriel vidéo très bien réalisé sur la prise des mesures soi-même :

Bien s’équiper a un coût

Les économies réalisées sont d’autant plus grandes si vous disposez de tout le matériel et de tous les outils nécessaires avant la pose.

Toutefois, si vous n’êtes pas encore totalement équipé, il vous faudra : une perçeuse-visseuse, une scie électrique ou à main, un maillet, du produit spécial pour le traitement insecticide et fongicide pour l’ancien bâti pour les fenêtres en bois (en prévoir assez si vous avez plusieurs fenêtres), un pied-de-biche (si pose en rénovation), du mastic, des vis et des chevilles…

Pour réaliser de véritables économies, empruntez des outils si vous n’en possédez pas. Le reste du matériel ne devrait pas vous coûter plus d’une trentaine d’euros par fenêtre.