Accueil > Actualités > Le prêt à taux zéro : les modifications en 2016

Le prêt à taux zéro : les modifications en 2016

Mis à jour le - Publié le - Auteur : Fenetre01

Le PTZ (Prêt à taux zéro) est une aide de l’Etat permettant aux primo-accédants d’acheter un bien immobilier neuf ou ancien avec plus de facilité. Aujourd’hui, ceux-ci peinent à accéder à la propriété.

En 2016, grâce à la nouvelle loi des Finances, le PTZ se voit évoluer. De nouveaux avantages sont alloués aux jeunes futurs propriétaires. Les anciens propriétaires ne l’ayant pas été depuis deux ans en arrière peuvent également en bénéficier. Le prêt à taux zéro voit également ses conditions modifiées en faveur des primo-accédants.

De nouvelles conditions de prêt avantageuses

Afin de relancer l’emploi et l’achat immobilier des primo-accédants, le prêt à taux zéro connait de nouvelles conditions idéales. Un financement augmenté atteignant 40 % du prix d’achat, une augmentation du plafond de revenus pour que les bénéficiaires soient plus nombreux, un remboursement étalé sur 15 ans et un prêt sur 20 ans minimum pour réduire le montant des mensualités : tels sont les avantages fructueux instaurés par la loi de Finances 2016.

prêt à taux zéro
Le PTZ évolue en 2016 en France

Les primo-accédants aux revenus moyens vont dès aujourd’hui bénéficier du PTZ au même titre que les revenus plus modestes. Les acquéreurs dans le neuf comme dans l’ancien peuvent profiter de ces avantages.

Le PTZ dans l’ancien

Le neuf n’est pas uniquement le secteur où le prêt à taux zéro change. Les primo-accédants dans l’ancien vont pouvoir se réjouir des nouvelles conditions allouées.

Alors que le PTZ dans l’ancien était uniquement réservé à certaines communes de France, il s’étend à tout le territoire national en 2016. Tout comme dans le neuf, les mêmes avantages instaurés en 2016 sont valables. Pour en bénéficier, le bien doit contenir au minimum 25 % de travaux, à la manière des années précédentes.

Ces nouvelles mesures ont pour objectif de relancer l’emploi dans le domaine de la construction et ainsi favoriser plus de 45 000 nouveaux postes dans le BTP.