Accueil > Choisir une fenêtre > Types de fenêtres > Fenêtre pour combles

Fenêtres pour combles : comment faire le bon choix ?

Mis à jour le - Publié le - Auteur : Fenetre01

Les fenêtres pour combles ont révolutionné l’aménagement des combles habitables ou perdus. Elles permettent en effet une ouverture protégée, à la fois sources de lumière et génératrices d’une sensation d’espace prolongé pour les espaces aménagés sous les toits.

Véritable puits de lumière naturelle au sein d’une surface devenue habitable dans la maison, cette installation doit cependant répondre à des choix stratégiques. En effet, les différentes ouvertures pour combles diffèrent de par leurs caractéristiques et leurs conditions techniques de pose,  et sont variables selon le type de toiture concerné.

Quels sont les différents modèles de fenêtres à installer sous combles ?

Les fenêtres de toit

Très connues sous la marque Velux, puisque c’est celle qui les a largement développées, les fenêtres de toit répondent à des exigences techniques précises et à des besoins esthétiques divers. Elles sont aujourd’hui disponibles dans d’autres marques, qui se sont alignées sur les critères de fabrication.

Elles apportent beaucoup de lumière dans l’espace habité et permettent donc de réaliser des économies d’énergie. Vous n’y aviez peut-être pas pensé, mais un tel aménagement peut limiter l’éclairage électrique mais aussi réduire la puissance du chauffage quand le soleil pénètre dans la pièce. L’association de plusieurs fenêtres de toit, rendue possible dans certaines configurations, permet quant à elle la création de véritables verrières qui inondent les combles de lumière.

Fenêtre pour combles
Un véritable puits de lumière naturelle. Source image : blog-maison.com

Rapides et simples à poser, elles sont fiables en termes d’étanchéité et d’isolation et s’adaptent sur toutes les pentes de toiture, même les plus prononcées, puisqu’elles sont disponibles dans diverses dimensions.

A la facilité et à la rapidité de la pose, s’ajoute également le prix raisonnable sur la liste des critères d’aide à la décision. Il faudra compter entre 300 et 800€ pour l’acquisition d’une fenêtre de toit.

Les finitions quant à elles sont également variables : ouverture par rotation ou par projection, finitions en bois ou en polyuréthane, version électrique ou antibruit, avec stores d’occultation ou stores plissés… Vous l’aurez compris, la fenêtre de toit offre de nombreuses possibilités.

En revanche, il convient de réfléchir en amont à son futur emplacement, en tenant compte de la pente de toit, mais aussi et surtout de l’exposition au soleil.

Les lucarnes

Aussi appelées « chiens assis », ces fenêtres verticales intégrées à la toiture offrent une certaine variante architecturale et apportent un cachet indéniable à la pièce et à l’extérieur même de la maison. En augmentant la surface habitable, ces lucarnes sont souvent privilégiées dans l’aménagement des maisons traditionnelles.

Fenêtre pour combles
Un aménagement des combles révolutionné. Source image : maison-deco.com

Disponibles dans de nombreux modèles et en plusieurs matériaux, laisser parler ses goûts et ses préférences devient facile. En plus d’offrir une vue plus confortable, elles assurent également une forte isolation phonique, et rendent les bruits extérieurs inaudibles, grâce à leur petit toit et à leur style atypique.

Mais la lucarne n’est envisageable que si la pente de toit est de 30° au minimum. De plus, la pose de celle-ci requiert l’appel à un charpentier, puisqu’elle nécessite une création sur mesure.

Si leur installation génère des travaux importants, cela se reflète évidemment sur le coût global, puisqu’on compte un budget de 2 000€ à 4 000€ par lucarne.

Les fenêtres en pignons

Comme son nom l’indique, la fenêtre pignon est une fenêtre intégrée dans un mur pignon. Elle n’intervient donc pas dans la toiture et peut être intéressante si l’on souhaite conserver l’aspect original de la toiture. Outre son côté discret, son style verrière permet de profiter d’un champ visuel large et offre une vue imprenable sur l’extérieur depuis les combles. Comme la lucarne, ces grandes baies augmentent le volume de la pièce et apportent un maximum de lumière naturelle.

Mais sa mise en œuvre fait appel à la rigueur et doit être pensée en amont par des architectes. Les travaux de gros œuvre ne doivent en effet pas avoir de répercussion sur la solidité générale de la maison.

Les critères à ne pas négliger

Isolation thermique

Pour installer une fenêtre de toit, il ne faut pas que la performance en isolation thermique de l’ensemble en souffre et il faut que la pente minimale du toit soit de 15%. Quoiqu’il arrive, la fenêtre de toit doit être posée à au moins 1 mètre du sol, sans aucun appui précaire afin de rester solidaire de la structure.

Isolation phonique

Souvent oubliée, au détriment de l’esthétique, l’isolation phonique est à anticiper. Pour cela, les professionnels du BTP (couvreurs, charpentiers…) et les architectes seront vos meilleurs partenaires.

Étanchéité

Une fenêtre de toit digne de ce nom doit impérativement garantir l’étanchéité. C’est pourquoi une pose minutieuse et conforme aux normes de réglementation est essentielle.

La réglementation thermique RT 2012

La réglementation thermique RT 2012 prévoit que les surfaces vitrées doivent correspondre à 17% environ de la surface habitable. Cette règle vous permet de calculer la grandeur de la fenêtre nécessaire à votre pièce pour aménager vos combles. Autrement dit, pour une pièce de 20 m², vous devez prévoir une surface éclairante de 3,4 m² minimum.