Accueil > Isoler une fenêtre > L’étanchéité d’une fenêtre

L’étanchéité ou "imperméabilité" d'une fenêtre

Mis à jour le - Publié le - Auteur : Fenetre01

L’étanchéité ou “imperméabilité” est sans doute l’un des points de contrôle les plus importants lors de la pose d’une fenêtre. Tour d'horizon.

Une fenêtre non étanche laisse passer l’humidité dans la maison, et ces infiltrations d’eau entraînent l’apparition de moisissures. La maison n’est pas saine et cela peut avoir des conséquences sur le confort de vie de ses habitants et sur les factures de chauffage, donc sur une éventuelle revente.

C’est pourquoi la jonction entre la fenêtre et le bâti doit être parfaitement réalisée pour éviter toute rupture de pont thermique. Les menuiseries neuves sont composées de plusieurs joints étanchéité comprimés lors de la fermeture.

Une parfaite étanchéité à l’air est indispensable pour les constructions BBC et les maisons passives. De cela dépend notamment l’obtention du label BBC et les avantages qui vont avec (prêt à taux zéro renforcé, réduction d’impôts via la loi Duflot).

Les dégâts causés par un défaut d’étanchéité

Une pose de fenêtres (baies, porte-fenêtres, fenêtres, fenêtre de combles…) mal faite peut être la cause d’importantes infiltrations : cela peut aller de l’infiltration d’eau dans la pièce concernée mais aussi à l’étage inférieur, à la dégradation de la peinture, de la tapisserie, du parquet, de la moquette, du plâtre, des cloisons, de l’isolant… A titre d’exemple, les infiltrations par le seuil des portes-fenêtres représente jusqu’à 3% des sinistres.

Les infiltrations peuvent entraîner une augmentation des dépenses d’énergie, une baisse du confort acoustique ainsi qu’une baisse de la qualité de l’air intérieur, mais elles comportent également un risque infectieux fongique (moisissures mauvaises pour la santé). Ainsi, s’il y a défaut d’étanchéité au niveau de fenêtres, des murs ou des toitures, c’est toute l’étanchéité à l’air de la maison qui est menacée.