Accueil > Poser une fenêtre > La pose en neuf

La pose d'une fenêtre en neuf

Mis à jour le - Publié le - Auteur : Fenetre01

Comme son nom l’indique, la pose d’une fenêtre en neuf consiste à changer entièrement la fenêtre, c’est à dire à retirer totalement l’ancien bâti.

Au sommaire de cet article
  1. La pose en applique
  2. La pose en tunnel

Cela permet de poser la nouvelle fenêtre sur des bases saines et d’avoir des vitrages plus larges. La pose en neuf est toujours celle utilisée pour les constructions neuves et les extensions, car elle tient au système de construction plus qu’à l’isolation. Une fenêtre posée en neuf est posée soit en applique, soit en tunnel.

La pose en applique

La pose en neuf se fait en applique c’est à l’aide de pattes de fixation ou d’équerres métalliques. On parlera de “pose en applique au nu intérieur” lorsque l’isolation thermique de la maison est intérieure (ITI) et que la fenêtre est posée sur la façade intérieure à l’aide de pattes de fixation (l’ancien encadrement est retiré).

La “pose en applique au nu extérieur”, à l’inverse, est à choisir quand l’isolation thermique de la maison est extérieure (ITE). Comme pour toute pose en applique, la fenêtre est fixée avec des équerres métalliques. (voir l’explication en images par Leroy Merlin).

La pose en tunnel

Il existe un troisième type de pose en applique : la pose en tunnel qui est aujourd’hui utilisée pour les constructions neuves en brique, béton cellulaire ou en bois, mais elle est aussi utilisée pour les rénovations des maisons anciennes à colombage ou en pierres. La fenêtre est insérée dans l’épaisseur du mur et est utilisée dans les maisons anciennes aux murs très épais.