Accueil > Règles et sécurité des fenêtres > Normes et labels des fenêtres > Le coefficient thermique U

Comprendre et calculer le coefficient de transmission thermique (U) d'une fenêtre

Mis à jour le - Publié le - Auteur : Fenetre01

Le coefficient thermique U est la référence en matière d’isolation thermique et est certifié par des organismes de référence.

Le coefficient thermique U peut se décliner en trois « sous-coefficients » : Ug, Uf et Uw.

Alors que le coefficient Ug (Uglass) mesure la qualité de l’isolation du vitrage, le coefficient Uf (Uframe) mesure la performance du cadre (bâti) et Uw permet d’évaluer la performance thermique de l’ensemble châssis + vitrage d’une fenêtre, soit de la fenêtre dans son intégralité.

Plus le coefficient U qui s’exprime en W/m²K (Watt/m² Kelvin) est proche de 0 donc bas, plus la performance de l’isolation thermique contre le froid est élevée.

Pour mesurer le coefficient thermique total, il faut procéder à l’opération : Vitrage Ug + Cadre Uf = Uw.

Il est aujourd’hui possible de retrouver ces indices dans la rubrique “coefficient de transmission thermique” figurant sur l’étiquette d’efficacité énergétique des fenêtres et portes. Elle est désormais obligatoire sur le marché de la rénovation et indique également le fameux bilan énergétique annuel (classement de A à G).

Les indices Sw et Tw à prendre en compte

Plus précisément, l’indice Uw permet d’évaluer la performance thermique contre le froid et l’indice Sw, de mesurer le « facteur solaire ». L’indice Sw qui mesure le facteur solaire est compris entre 0 et 1 : plus il est haut, plus la fenêtre transmet la chaleur du soleil en hiver.

Enfin, il ne faut pas oublier l’indice Tw qui évalue la transmission de luminosité naturelle (comprise entre 0 et 1) : plus la transmission est élevée, plus la fenêtre restitue la lumière naturelle de l’extérieur.